Cadrage thématique

Cadrage thématique

 

Cet appel est clos !

 

Thème 1 – Mobilisation de nouvelles sources de données : données satellitaires pour améliorer les indicateurs existants ou développer de nouveaux indicateurs

 

Le développement de nouveaux indicateurs pour l’ONB soulève, à mesure que les limites des sources de données les plus usitées par les experts membres des groupes de travail sont atteintes, la question de la mobilisation de nouvelles sources de données, encore peu exploitées – parce que nouvelles ou simplement inconnues des groupes de travail composant l’ONB, ou parce que leur valorisation nécessite de nouvelles compétences et méthodes. En particulier, les données issues d’images satellitaires et de télédétection semblent receler un potentiel de nouvelles données qui pourraient être utiles pour les travaux de l’ONB.

Ce thème doit permettre de faire progresser, sur le plan méthodologique, l’ONB et ses Groupes de travail (GT) thématiques par l’intégration de données issues d’images satellitaires dans l’amélioration de plusieurs indicateurs existants et/ou la production de nouveaux indicateurs opérationnels spatialement.

.

Il s’agit de proposer un projet de R&D basé sur l’identification et la mobilisation de données satellitaires disponibles et facilement mobilisables (ex. THEIA ; Collecte Localisation Satellites ; etc.) pour aboutir à l’amélioration d’indicateurs existants et/ou le développement de nouveaux indicateurs de biodiversité (état, pressions ou réponses). Ces travaux pourront être menés dans le cadre des groupes de travail de l’ONB (milieux humides, eau douce, milieux marins et littoraux, forêt, nature et connaissance, agriculture, économie, aménagement du territoire) ou en lien avec le comité éditorial pour tout autre sujet transversal. Seront considérés les projets qui :

  1. réuniront des experts aux compétences complémentaires et pertinentes pour le sujet,
  2. proposeront une méthode permettant d’identifier, dans le cadre d’un dialogue avec tout ou partie des GT thématiques de l’ONB[1], les sources des données satellitaires qui permettraient :
    • d’améliorer des indicateurs existants, et lesquels ;
    • et/ou de développer des nouveaux indicateurs, et lesquels
  3. proposeront une méthode permettant d’estimer les moyens et l’expertise nécessaires pour mobiliser et intégrer ces données.

[1] liste des groupes de travail, description de leur périmètre et contacts en annexe du texte de l'appel.

 

Conditions d’application et de réalisation

Les candidats peuvent, dans leur réponse, identifier des indicateurs de l’ONB sur lesquels ils comptent travailler prioritairement (http://indicateurs-biodiversite.naturefrance.fr/indicateurs/tous).

Les territoires concernés couvrent la France métropolitaine et ultramarine.

Les travaux sur la cartographie d’habitat, développés et abondamment réalisés par ailleurs, sont exclus de ce thème.

La liste ci-après présente des exemples de sujets pouvant être traités. Elle est seulement indicative.

  1. Saisonnalité et temporalité moyenne des milieux : cours d’eau, zones humides temporaires et de taille réduite…
  2. Modification et évolution de l’environnement et des écosystèmes : trait de côte, niveau marin, évolution des haies, évolution de la phénologie… ;
  3. Données massives satellitaires à haute résolution (données LIDAR, RADAR etc.) ;
  4. Couplage de données d’observations naturalistes et de données satellitaires.

Barre

Thème 2 – L’analyse des variations temporelles et des changements de dynamique temporelle dans les séries de données de certains indicateurs.

 

Les indicateurs ONB mobilisent des méthodes de construction spécifiques, différentes d’un indicateur à l’autre, et dépendant entièrement du ou des jeux de données utilisés. Dans ce cadre, des ruptures dans les tendances temporelles de certains indicateurs peuvent être masquées par le modèle de régression utilisé alors que ces ruptures pourraient être reliées à des variations de pressions, d’usage et/ou des effets de politiques publiques.

L’ONB a identifié le besoin de spécifier la ou les méthodes à employer pour analyser, décrypter et présenter des indicateurs de tendances temporelles. Ce thème doit permettre d’améliorer la méthodologie de plusieurs indicateurs existants.

.

Il s’agit de proposer un projet de R&D de statistique appliquée abordant la méthodologie de construction, d’estimation, d’analyse et de présentation des indicateurs présentant des tendances temporelles. Seront considérés les projets qui :

  1. analyseront les variations temporelles d’indicateurs de l’ONB afin de mettre en évidence de possibles changements de régimes temporels, des ruptures de pente ou au contraire l’homogénéité d’une tendance – ou encore si cela est dû à des changements intervenus dans la construction même des indicateurs ;
  2. estimeront le ou les points de rupture (dates de changement) et le ou les paramètres et afin de mettre en exergue des liens possibles avec des variations de pressions, d’usage et/ou avec les effets de politiques publiques ;

qui, pour les changements observés :

  1. proposeront une possible déclinaison sous forme de nouveaux indicateurs ou de nouvelle métrique de l’indicateur ;
  2. proposeront, en tenant compte des travaux déjà réalisés par ailleurs, de qualifier la tendance, de spécifier la magnitude d’un effet ;

et qui expliciteront les points de méthode statistique utilisés qui sont généralisables à tous les indicateurs temporels et ceux qui ne le sont pas.

 

Conditions d’application et de réalisation

Les candidats devront, dans leur réponse, identifier des indicateurs de l’ONB sur lesquels ils comptent travailler prioritairement (http://indicateurs-biodiversite.naturefrance.fr/indicateurs/tous).

La méthode statistique employée devra ainsi être testée sur plusieurs jeux de données d’indicateurs pour en extraire les résultats spécifiques aux indicateurs étudiés mais également pour en extraire une méthode statistique généralisable.

Les porteurs de projet pourront se rapprocher des constructeurs et producteurs d’indicateurs et travailler de concert avec eux durant la durée du projet, dans le cadre d’un dialogue avec tout ou partie des GT thématiques de l’ONB[1].

La liste ci-après présente des exemples de sujets pouvant être traités. Elle est seulement indicative.

  1. Evolution de l’abondance des oiseaux communs spécialistes
  2. Evolution du nombre d'espèces exotiques envahissantes par département métropolitain
  3. Proportion du territoire avec présence régulière d’au moins un grand prédateur terrestre
  4. Etc.

 

[1] liste des groupes de travail, description de leur périmètre et contacts en annexe du texte de l'appel.

Personnes connectées : 1